Les centres des jeunes en difficulté : un outil de mise en oeuvre de l'ingénierie sociale du MINHDU PDF Imprimer Envoyer
 centre des jeunes en difficulté de Nkonkana à YaoundéLe centre des jeunes en difficulté de Nkomkana à Yaoundé

La lutte contre le chômage des jeunes figures parmi les actions prioritaires de la feuille de route assignée à maintes reprises au gouvernement par le Chef de l’Etat, dans le cadre du déroulement de son programme des grandes ambitions. C’est dans cette mouvance que s’inscrivent d’une part les profondes réformes qu’ont connues certains documents cadres du développement social tels que le Stratégie Sectorielle de Développement Social (SSDS), la Stratégie de développement du Secteur Urbain (SDSU), et le DSRP devenu Document de stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) et d’autre part la mise en œuvre de nombreux chantiers du MINDUH au rang desquels la construction des infrastructures et équipements pour jeunes, à l’instar des Centres d’encadrement des Jeunes en difficulté, conformément à ses missions organiques de développement social et d’encadrement social des couches marginales en milieu urbain.
 
Centre des jeunes en difficulté de Nkomkana à YaoundéRégie par la note de service n°0017/E/2/MINDUH du 30 octobre 2008 fixant les règles de gestion  des centres en vue de leurs opérationnalité, les activités de ces structures sont essentiellement orientées vers l’encadrement des jeunes en difficulté en vue de leur insertion socio professionnelle et économique dans la mesure où les jeunes constituent la frange la plus importante de la population active et leur emploi se révèle être par conséquent un important levier à actionner non seulement pour augmenter la production nationale et créer des richesses, mais aussi pour relancer la croissance et lutter contre les phénomènes d’exclusion et de ségrégation sociale favorables à l’émergence  de la fracture sociale.
 
Sur ce, nous pouvons citer entre autres activités déjà menées ; l’organisation en 2007 au centre de Nkomkana d’un séminaire/ atelier de renforcement des capacités des cadres communaux et acteurs urbains de développement social sur le montage des projets, la recherche des financements et l’animation sociale urbaine ; la formation et l’appui à l’insertion de 80 jeunes en difficulté en 2008 au CIJ de Nkomkana, aux petits métiers du secteur urbain ( fabrique et pos